Lorsque les mots n'ont plus de mots
Que j'ai l'émoi au bout des doigts
Je dis l'amour et fais je t'aime
Parce qu'elle et moi on se le doit

Lorsque l'écrit ne suffit plus
Que l'encre, domestique, rend bleu le sang du cœur et bien trop sage le flot de l'émotion,
Apparaissent alors, toiles et peintures, couleurs et non-couleurs, moments brusques et instants doux, expression belle et physique, retour au cœur de l'enfant, retour au centre originel.
Physique création, fille de "l'intellecte" réflexion, non reconnue comme géniteur.

Parce que les mots ne suffisent plus, le dit est dit hors de l'écrit, le cri s'étoile sur le blanc, drap de la vie.