Mon père...

... douchait les chaises dans la baignoire pour faire gonfler le bois.
... parlait du Roi des rois Négus sans nous expliquer ce que ça voulait dire.
... prenait Gimondi pour un demi-Dieu.
... votait communiste et faisait semblant de croire en Dieu car on ne sait jamais.
... nous envoyait à la messe sans prendre le même chemin.
... répondait aux questions du Trivial Pursuit sans jamais y jouer.
... aimait les pieds de porc et la morue séchée.
... n'avait pas son permis de conduire.
... ne comprenait pas qu'une femme puisse s'appeler Madame Bonhomme.
... avait fait son service militaire à Venise.
... s'écria un jour, outré, scandalisé, en parlant de sa fille : "Mais cette fille est de Droite !".
... pouvait déboucher les trous du filtre de la cafetière italienne, à l'aide d'une aiguille, pendant des heures.
... râpait le fromage, moulait le café, ouvrait les huîtres.
... lisait à haute voix tous les noms à consonance italienne dans les génériques de film.
... disait facilement que c'était mieux avant et ailleurs.
... parlait peu.
... a eu la nostalgie de son pays natal toute sa vie.
... jurait "sangue de l'ostrica" (sang de l'huître) au lieu de "sangue de l'ostia" (sang de l'hostie) pour en atténuer l'effet.
... ne manquait aucune arrivée du Tour de France au Parc des Princes ou à La Cipale.
... préférait la couleur rouge.
... pensait en continu sans comprendre que tout le monde ne le faisait pas.
... lisait Paris-Jour.
... mangeait en silence.
... fumait des Disque Bleu, puis, un jour, d'un coup, ne fuma plus.
... applaudissait les buts italiens de la Coupe du Monde 1970, poignet contre poignet, pour ne pas réveiller les voisins.
... n'aimait pas les cheveux longs et se demandait ce qu'on nous apprenait à l'école.
... sentait l'Aqua Velva.
... répétait à ses enfants qu'il ne fallait pas être timide.
... était très timide.
... remontait sa montre comme on fait une prière.
... disait que le carrelage détraquait les mouvements d'horlogerie.
... chantait "La donna è mobile..."
... mettait une cravate le dimanche.
... allait aux châtaignes, aux champignons, aux pissenlits qu'il mangeait encore sans les racines.

Billets associés : Le bureau de mon père et Partage