Depuis quelques semaines, c'est ma série "administrations". De toutes sortes, santé, social, scolaire, emploi, conseil général, mairie. Il y a des périodes comme ça où tout tombe en même temps.
Croyez-moi, c'est l'enfer.

Je mets de côté tous les rapports par internet, par téléphone ou par courrier qui vaudraient des sketches à chaque fois. Exit donc les touches étoiles et les attentes facturées qui finissent par vous demander de rappeler... "ultérieurement". Exit les réponses reçues le 21 janvier 2010 à des mails envoyés le 13 novembre 2009. Exit l'impossibilité d'adresser des documents en "pièces jointes" en 2010 ou tout simplement d'obtenir une adresse électronique. Exit les rendez-vous confirmés par courrier reçu le lendemain de l'entretien ou les confirmations de rendez-vous reçues en double à 3 jours d'intervalle ou les vœux du Député qui en profite pour se féliciter de son boulot départemental aux frais de l'Assemblée.
De tout cela donc, je n'en parlerai même pas. Ne nous démoralisons pas trop.

Pour le reste, le contact direct, j'aimerais pour éviter de paraitre polémique, poser quelques questions simples, en particulier à mes amis visiteurs et fonctionnaires. Je vous promets que j'aimerais comprendre.

Pouvez-vous me dire s'il y a des règles, des instructions pour mettre en face de moi des personnes qui ne comprennent pas ce que je dis, pas parce que je parle mal mais parce que je parle correctement ?
Pouvez-vous me dire s'il est normal que des personnes censées rendre service au public concentrent leurs efforts pour justement ne pas rendre service ? (Et j'ai des exemples)
Pouvez-vous me dire pourquoi on me parle mal, pourquoi on ne me regarde pas quand je parle, pourquoi on court prendre un café quand j'arrive, pourquoi la vulgarité et l'impolitesse sont monnaie courante ? C'est dans le programme de formation ou quoi ?
Pouvez-vous me dire si on concentre la bêtise aux guichets ?
Ou si tout simplement je n'ai pas de chance ?
Aurais-je une tête à ne pas me faire respecter ?

Je vous promets que je suis poli, synthétique, clair, indulgent, respectueux. Je ne me fâche jamais, je n'exige rien, je veux comprendre c'est tout.
Cela arrive-t-il à d'autres d'expliquer aux "spécialistes" ce qu'ils doivent faire. Cela m'est arrivé deux fois cette semaine. Et pourtant cela devrait être leur pain quotidien quand moi, je découvre.

Je répète, je ne suis pas polémique. Cette accumulation m'interpelle et je commence à subodorer une stratégie de la part des administrations : Mettre en première ligne les pires éléments pour décourager les usagers.
Aidez-moi, s'il-vous-plait à percer ce mystère, je n'en dors plus.