28 février 2010

La page Blanche du Dimanche

Tous les dimanches ici, c'est  Page Blanche. Chacun gribouille ce qu'il veut.
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]

27 février 2010

C'est le printemps

Panneaux de bois de récupération120 X 39 par panneauAcrylique
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
26 février 2010

Je me laisse faire

Je finis deux peintures faites encore avec cette fulgurance des jours un peu plus lumineux que les autres.Je me recule. Je regarde.Comment ai-je fait ? C'est la question que je me pose.Avec la même fulgurance, la réponse fuse :Je me suis laissé faire. Et me voilà parti dans l'analyse. Habituellement, on dit qu'on se laisse faire lorsqu'on n'agit pas, qu'on subit, qu'on est dirigé.C'est bien l'inverse qui s'est passé. On n'a pas arrêté d'agir.Il ne faut pas longtemps pour comprendre qu'on s'est laissé faire par son inconscient. Que... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
25 février 2010

Ces temps-ci... J'aime... J'aime pas...

J'aime...voir Didier Migaud à la Cour des Comptesvoir Michel Charasse au Conseil Constitutionnelqu'Envoyé Spécial ait pu "allumer" les méthodes de Darty malgré son partenariat avec la télé publique.le patinage de vitesse et le saut à skiGérard Collombl'idée d'européaniser le contrôle de l'espace aérien J'aime pas...qu'on se moque du curlingles déguisements de clowns des patineurs artistiquesles méthodes de terroristes de certains syndicalistesque la Ministre de l'Outre-Mer le soit encorele Parti Socialisteque nos dirigeants... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
24 février 2010

Mon école du foot

Ceci est un billet Autobio un peu prétentieux à la relecture. J'en suis conscient. Pardonnez-moi d'avance. J'avais choisi mon camp très tôt.Avant même de toucher un ballon, il fallait choisir son poste. Le moniteur du patronage du jeudi après-midi avait eu une idée lumineuse pour départager les Pelé en herbe, poussins : Puisque tout le monde voulait être avant-centre, il décida de nous faire sprinter dans la cour de l'école qui nous accueillait. Le premier serait avant, le second inter, puis ailier, demi etc. jusqu'aux arrières, les... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
23 février 2010

A chacun sa naïveté

Je suis de ceux qui définissent la naïveté comme une force permettant de conserver foi et espoir. Surtout si on la cultive, si on la revendique. Mieux qu'un état d'esprit, c'est devenu un devoir, une mission.Bien entendu, naïveté originelle il y a. Seules les fleurs en plastique poussent sans graines.J'alimente donc ma naïveté pour vivre au plus proche de mes pensées d'enfant innocent et les faire coïncider avec mes convictions d'adulte exigeant.Mais, ma naïveté personnelle ne s'applique qu'à l'individu, à la nature humaine de... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [24] - Permalien [#]

22 février 2010

Achille Triboulard, artiste peintre

"Achille Triboulard, artiste peintre". C'est écrit sur le socle d'un buste en bronze trônant dans la salle des mariages du modeste village nivernais qui vit naitre le personnage. Le talent d'Achille mis du temps à être reconnu. La gloire posthume est réservée aux  génies.Il faut bien dire que son apparence et ses comportements rebutaient quiconque aurait voulu s'intéresser d'un peu plus près à sa production.Ermite et misanthrope, il ne quittait sa cabane forestière que pour des sorties hebdomadaires à la grand ville.... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
21 février 2010

La page Blanche du Dimanche

Tous les dimanches ici, c'est  Page Blanche. Chacun gribouille ce qu'il veut.  
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
20 février 2010

Villefranche-sur-mer

Dédicace à Barbara 
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [16] - Permalien [#]
19 février 2010

Belle jeunesse !

Ils ont tout vu, tout entendu. Anciens combattants d'une manif d'étudiants, ils savent ce qu'est se coltiner à la vie quand on manque d'option "sms illimités"L'aphorisme, pioché sur Google, leur sert d'étendard, au moins jusqu'à la nuit prochaine. Le Nutella est une madeleine de Proust qui a l'avantage de ne pas avoir à se taper ses bouquins. Attention, ils ne sont pas dupes, ce sont des rebelles de la société de consommation ; d'ailleurs, ils achètent des jeans déchirés. Déchirés en usine, bien sûr.Les plus vindicatifs se... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]