28 juin 2010

Le stade Jean Carillon

C'était un terrain de foot enfoncé dans la forêt qui embrassait la ville. L'hiver, participer aux entrainements du soir était héroïque. Car après avoir parcouru trois kilomètres à pied, il fallait s'aventurer dans le dernier cul-de-sac, noir, bordé de jungle, fantômes et agresseurs potentiels. On fait le fier à 13 ans mais on court vite. La peur ne nous faisait jamais reculer, pas plus que le froid, la pluie et les blessures. La passion avait ce prix, pris au sens de récompense.Le portail du Stade Jean Carillon nous accueillait pans... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]