Aujourd'hui, je me suis, opportunément, offert un petit cadeau.
Plus de trente ans après avoir déchiré ma carte, à peine sèche, de camarade militant au PCF, je viens d'adhérer à un mouvement politique qui me ressemble.
La question du jeu, c'est : Lequel ?

Ceux qui me connaissent un peu seront surpris. C'est normal, je le suis moi-même. Pour faire vite, je dirais que les évènements encore chauds de l'actualité nationale m'ont fait franchir le pas. Pour l'instant, ce n'est qu'une adhésion. Il n'est pas question de militantisme ou d'engagement actif. Et si un jour, quelqu'un me voit "tracter", je l'invite à vérifier la dentition des poules.
Les esprits les plus observateurs auront relevé le "pour l'instant". Pour les autres, c'est, maintenant, fait.

Dans un passé bloguesque récent, mes prises de positions m'ont valu des qualificatifs restrictifs et parfois désobligeants : "Catho de Gauche", "Anar de Droite", "Réac de Gauche", "Sarkoziste", "Centriste mou", "Fataliste", "Plus Catho qu'un Catho", "Sous-marin de l'UMP", "Gourou", "Manipulateur" et je passe sur les noms d'oiseaux. Il me plait, à présent, de remettre les pendules à l'heure et de choisir moi-même celui qui me convient. (Mais, j'en oubliais d'autres, qui, eux, m'ont bien plu, comme : "Plus Français qu'un Français", "Grand frère intello d'Amélie Poulain" ou "Le seul évangéliste qui ne parle pas de religion")
Bref ! Le petit jeu.
A quel mouvement politique ai-je adhéré ?
(Ugo, t'as pas le droit de jouer ;-)