17 mars 2010

C'est la St Patrick (souvenirs d'Irlande)

Déjà paru chez Claudiogène le 17 mars 2007 Nous étions cinq jeunes garçons dans le vent autour de la vingtaine. C'était il y a longtemps, en 1978.En vrac, quelques souvenirs :Dublin. Un pub, le soir, des jeunes déchaînés tentant d'oublier l'atmosphère pesante d'une guerre omniprésente. Les garçons, à l'étage au billard, les filles au rez-de-chaussée buvant plus que de raison et sautant sur tous les touristes disponibles. Nous étions éberlués, contents et mal à l'aise.Un autre pub. Fermeture à 23 heures. Insouciants nous ... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]

16 mars 2010

La princesse du Parc Monceau

Ils avaient pris l'habitude de déjeuner d'un rien sur un banc du Parc Monceau. Tous les lundis. Ils ne pouvaient se voir plus d'une heure, alors, ils la passaient au mieux, chacun parlant de sa vie à l'autre, entre deux bouchées de rien. Parfois, ils décidaient de marcher. Cela lui était agréable, car ils parlaient sans se regarder, il en était moins intimidé et se sentait plus libre. A chaque nouvelle allée, à chaque bifurcation, ils savaient, sans se concerter, laquelle prendre.Puis, ils finissaient par se séparer. C'était l'heure.... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
15 mars 2010

Culture du pauvre

Au début des années 70, dans les familles sans livres et sans argent, on allait à l'école, occasionnellement à l'église et on faisait du sport. Point.Quand la soif de culture vous titillait, personne ne vous prenait par la main pour aller à la bibliothèque, à la librairie, au cinéma.Alors, il restait la chanson. Art mineur, dit-on. Peut-être, mais pied à l'étrier, antichambre et apprentissage en tous cas. A condition d'être exigeant, bien sûr. Pendant, que mes camarades s'échangeaient des musiques à la mode, aux noms exotiques,... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [9] - Permalien [#]
14 mars 2010

Camarade Ferrat

Main basse sur la Page blanche du dimanche. Je fais ce que je veux. Déjà paru chez Claudiogène le 13 juillet 2007 + les commentaires de l'époque. Rajoutez-en tant que vous voudrez. Je fredonnais "c'est un joli nom Camarade, c'est un joli nom tu sais, qui marie cerise et grenade aux cent fleurs du mois de mai" et tout s'est mélangé, tout Ferrat s'est mélangé.Nostalgie quand tu nous tiens.Comment faire pour partager ? Alors quelques bribes, de mémoire. "le monde sera beau, je l'affirme et je... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]
13 mars 2010

  
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [8] - Permalien [#]
12 mars 2010

Mourir

Déjà paru chez claudiogène le 28 septembre 2007 je voudrais mourirquand je serai sec, plus d'huile dans les gondsquand coudes, genoux et cerveau grincerontje voudrais mourirquand j'aurai tout donné, veines asséchées, carafe vidéeje voudrais mourirlyophiliséquand je tiendrai dans un bac à légumesje voudrais mouriraspiré par un siphon, plus qu'emporté par un typhonje voudrais mourirau soleil peau et osje voudrais mourirrecyclé au maximum, sans rien garderje voudrais mouriraprès avoir servi et resservi, cuit et recuit, vide et vidé ... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [19] - Permalien [#]

11 mars 2010

Des inconvénients de la fidélité

Déjà paru chez Claudiogène le 17 septembre 2007 On peut parler des inconvénients de la fidélité...au passé... à sa famille à ses parents en particulier dont les fantômes, tels des épées de Damoclès déguisées en auréoles de vertus font de l'ombre aux cerveaux terrorisés.à l'amitiéà ses propos antérieurs, ce qui voudrait dire qu'on n'a ni le droit de se tromper, ni le droit d'évoluer.à son pays, sa nationà ses habitudesà sa religionà son parti politique La fidélité peut apparaître comme une idée chevaleresque mais elle enferme,... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [39] - Permalien [#]
10 mars 2010

J'ai reçu "L'enveloppe-Régionales"

En même temps que "L'enveloppe" j'en ai reçu une autre pour m'expliquer que le jour du 1er tour, la course cycliste Paris-Nice passera près de mon bureau de vote et qu'il me faudra prendre mes dispositions. A 0,33 € d'affranchissement, une lettre, une enveloppe, un employé, un facteur, et j'en passe... Je trouve cela très disproportionné. Bon. L'enveloppe.Avant d'attaquer la forme des professions de foi, je veux préciser que c'est la première fois que je vais, au premier tour, faire ce qu'on fait habituellement au second.... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
09 mars 2010

Une prof, un casque et un Intermarché

Le feu d'Intermarché, qui d'ordinaire est toujours vert, bascule, ce matin-là, au rouge. Le scooter s'arrête. Sous le casque on cherche une explication, un signe, du sens. C'est parce que c'est dimanche ? C'est pour voir cette jolie femme traverser ? C'est pour penser à acheter du pain ?Non. C'est pour voir, assise contre le mur, emmitouflée, tête baissée, une mendiante au visage éclairé.Au pied d'Intermarché, entre capuche, écharpe et guenilles, derrière un gobelet sébile, le regard lumineux d'une femme tranche avec le tableau.... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [14] - Permalien [#]
08 mars 2010

Otto

Ce qui suit est ma participation au Défi du samedi.(les textes des autres participants en cliquant sur le lien)Défi 96 : Le double, la duplicité, le miroir, le trompe l'œil. <!-- /* Font Definitions */ @font-face {font-family:"Cambria Math"; panose-1:2 4 5 3 5 4 6 3 2 4; mso-font-charset:1; mso-generic-font-family:roman; mso-font-format:other; mso-font-pitch:variable; mso-font-signature:0 0 0 0 0 0;} @font-face {font-family:Calibri; panose-1:2 15 5 2 2 2 4 3 2 4; mso-font-charset:0; ... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]