03 novembre 2010

Petit jeu entre amis

Aujourd'hui, je me suis, opportunément, offert un petit cadeau.Plus de trente ans après avoir déchiré ma carte, à peine sèche, de camarade militant au PCF, je viens d'adhérer à un mouvement politique qui me ressemble.La question du jeu, c'est : Lequel ? Ceux qui me connaissent un peu seront surpris. C'est normal, je le suis moi-même. Pour faire vite, je dirais que les évènements encore chauds de l'actualité nationale m'ont fait franchir le pas. Pour l'instant, ce n'est qu'une adhésion. Il n'est pas question de militantisme ou... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [57] - Permalien [#]

25 juin 2010

Une humeur, pas une analyse.

Lorsqu'on constate que des équipes de football historiquement fortes, quittent la Coupe du Monde dès le premier tour (La France, l'Italie) on ne peut s'empêcher de penser au déclin de l'Europe.Quand dans le même temps, on voit les taux de croissance insolents et le dynamisme de certains pays (Inde, Chine...) et leur implantation dans des régions et des continents (Afrique) jadis "terrain de jeu" des Européens, on ne peut s'empêcher de penser au déclin de l'Europe.Quand on voit le Brésil et la Turquie jouer un rôle de... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [19] - Permalien [#]
23 juin 2010

De la paille et de la poutre

- Hervé trouve scandaleux que le convoi Présidentiel se moque des règles de circulation. Et il s'apprête à perdre ses derniers points de permis pour excès de vitesse.- Malika a été outrée d'entendre qu'une ministre mettait son appartement à la disposition de son frère et trouve un peu fort de café que sa sœur à elle mette autant de temps à lui payer l'appartement HLM qu'elle lui sous-loue.- Ernest ne décolère pas depuis l'annonce du coût d'un jet privé loué par un ministre. C'est son employé qui lui a appris la nouvelle, le petit... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]
12 juin 2010

La Gauche est dépressive

Qu'elle était belle la Gauche de ma jeunesse !Elle était progressiste, engageante, encourageante, universelle, moderne. Ce n'était pas la Gauche, c'était ta jeunesse, me répondront les esprits taquins.Oui et Non.Oui, parce que la naïveté me faisait enjoliver le tableau et l'expérience ramène à la réalité. Non, parce que l'envie et la passion sont encore là, comme des armes toujours prêtes. Aujourd'hui, la Gauche est dépressive. L'avez-vous entendue booster nos énergies, réactiver nos ressources, éclairer nos chemins, nous présenter... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
10 juin 2010

Trop cons pour être poètes

Déjà paru le 22 avril 2009 Je me mêle de moins en moins de politique et d'actualité, sur ce blog, comme ailleurs.La raison n'est pas compliquée. Évidente même.Le manque de discernement et les opinions tranchées sont devenues la règle. Pour ou contre. C'est comme ça. Sur le moindre fait divers, il nous faut JUGER. Nous étions 60 millions de sélectionneurs, nous voilà 60 millions de juges. Ah qu'ils sont beaux les grands esprits humanistes qui ont pris leurs quartiers au bistrot du coin ! Qu'ils me plaisent les... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [1] - Permalien [#]
08 juin 2010

L'Abbé C. et l'air du temps

Affligeant ce "poujadisme" ambiant. Démagogie et populisme des dirigeants, passe encore, c'est leur métier, pourrions-nous dire. Mais, l'expression par l'homme ordinaire d'un sentiment anti-élites, anti-intellectuels, anti-pouvoir, anti-cols blancs m'apparait bien plus vulgaire, plus vile. Parce que le premier faisant preuve de vice, ne grugera que les gogos. Tant pis pour eux. Mais le second n'est que bêtise, panurgisme et révélateur de vide.Regardez-les se scandaliser pour des frais de bouche élyséens, des hôtels de... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [3] - Permalien [#]

01 juin 2010

Journée d'hier

Le sommet Afrique - France se déroule actuellement à Nice et nous bloque la ville. Bon je ne râle pas, c'est normal ; ça parait parfois disproportionné mais on s'adapte. Beaucoup de chefs d'États, des délégations importantes et de la sécurité incroyable. Notre maire a profité de l'occasion pour faire inaugurer une sculpture qu'il avait commandé à Bernar Venet pour commémorer le 150ème anniversaire du Rattachement du Comté de Nice à la France.Je suis allé faire un tour sur l'emplacement de l'œuvre, le matin. Car l'après-midi, il... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [6] - Permalien [#]
27 mai 2010

Objecteur de conscience... à la vie sociale

La société a fini par reconnaitre le droit à l'objection de conscience. Refus de partir à la guerre et même à la conscription pour des raisons philosophiques, religieuses, éthiques. De conscience, comme l'indique son nom. Mais il y a une objection de conscience qu'on a du mal à faire seulement comprendre, même à ses amis, à ses proches. C'est l'objection de conscience à la vie sociale. Pourquoi est-il si difficile d'admettre que les règles de ce jeu social peuvent ne pas convenir à certains ? Inutile d'énumérer ici tous les moyens... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]
19 mai 2010

L'Abbé C. va jusqu'à D.

A comme Apéro : Celui de l'actualité, celui des réseaux sociaux. Voilà un sujet sur lequel je ne comprends pas que les gens sérieux ne se retrouvent pas dans un discours unanime. Pour ma part, je vous le fais sans nuances, je pense qu'une interdiction totale, définitive et généralisée de consommer de l'alcool sur la voie publique devrait être suffisante pour arrêter ces beuveries indignes d'un pays civilisé. A condition de faire appliquer la loi... comme toujours. Et qu'on ne me fasse pas le coup de la convivialité. Ou alors, faut le... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
17 mai 2010

Mamie Germaine est à l'hôpital, alors...

L'infirmière : Madame Germaine, faut pas arracher tous les fils. C'est pour votre bien.Mamie Germaine : Mon bien ce serait de sortir d'ici les pieds devant, alors...L'infirmière : Faut pas dire ça, Madame Germaine. Faut garder les fils parce que le cœur s'emballe. Mamie Germaine : Il se fait la malle ? Faut bien qu'il se fasse la malle un jour, pour aller voir Saint-Pierre, alors... Mais on est où ici ? On est en prison ?L'infirmière : Non, vous êtes à  l'hôpital. Mamie Germaine :  C'est bien ce que je dis, on est à... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [5] - Permalien [#]