31 janvier 2010

La page Blanche du Dimanche

Tous les dimanches ici, c'est  Page Blanche. Chacun gribouille ce qu'il veut.
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [23] - Permalien [#]

30 janvier 2010

Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [10] - Permalien [#]
29 janvier 2010

"Diabolo, Fais quelque chose !"

Depuis quelques semaines, c'est ma série "administrations". De toutes sortes, santé, social, scolaire, emploi, conseil général, mairie. Il y a des périodes comme ça où tout tombe en même temps.Croyez-moi, c'est l'enfer. Je mets de côté tous les rapports par internet, par téléphone ou par courrier qui vaudraient des sketches à chaque fois. Exit donc les touches étoiles et les attentes facturées qui finissent par vous demander de rappeler... "ultérieurement". Exit les réponses reçues le 21 janvier 2010 à des mails... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [32] - Permalien [#]
28 janvier 2010

J'aime le golf

Déjà paru chez Claudiogène le 13 novembre 2007 Il fait nuit ou nuit noire. Il fait froid ou très froid. C'est l'hiver ou l'hiver. C'est samedi ou dimanche. C'est 1970 ou 1971.Les réveils de l'époque faisaient encore dring et se levaient très tôt. Ils dringuaient à 3 heures 30, (quelle idée !) Le corps se levait et prenait déjà quelques longueurs d'avance sur l'esprit.4 heures. J'enfourche ce vélo que mon jeune âge m'autorise encore à prendre pour mon cheval et tel un chevalier sans peur et sans reproche, j'attaque les quelques... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]
27 janvier 2010

Une victoire pour Viktoria

Seuls le prénom et le pays d'origine de la vraie "Viktoria" ont été modifiés. Viktoria est photographe. Il y a trois ans, elle a quitté Bratislava, sa ville natale pour épouser Paris.Pigiste dans un journal parisien, elle est chargée de faire des photos de restaurants pour assurer leur promotion. Rigoureuse et douée, elle a toujours travaillé avec plaisir et réussite.Mais, depuis quelques temps, ça ne va pas. Les réveils sont difficiles. Plus d'énergie. Plus la pêche. Elle tient en se forçant. Elle s'use pour ne pas... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [2] - Permalien [#]
26 janvier 2010

Hope

Je disais ici, il y a peu : "le blogueur meurt aussi"Gazelle est partie.En ce qui la concerne, les mots courage, volonté et persévérance ne sont pas des mots convenus. Ils nous donnent de l'espoir.HopeC'est le nom que Gazelle avait proposé et que j'avais choisi, il y a presque 2 ans, pour cette toile dans le dernier billet de l'ancien blog, intitulé "Dernier jour" :
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [4] - Permalien [#]

25 janvier 2010

Le SDF et les classes moyennes

Lorsqu'on habite le centre d'une grande ville, un SDF c'est comme un lampadaire ou une crotte de chien. On finit par le contourner sans le voir.C'est une introduction un peu rude, mais il y a de ça. Ne le nions pas.Hier matin, cependant, un SDF que j'avais déjà vu ailleurs avait choisi "mon" trottoir devant "mon" "chez moi".Et là, ça change tout.Il n'est plus anonyme. Il n'est plus un parmi d'autres. Il est redevenu être humain. Il est quasiment chez moi. Envolés les lampadaires et les crottes de... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [7] - Permalien [#]
24 janvier 2010

La page Blanche du Dimanche

Tous les dimanches ici, c'est  Page Blanche. Chacun gribouille ce qu'il veut.
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [17] - Permalien [#]
23 janvier 2010

Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [11] - Permalien [#]
22 janvier 2010

Mémère

Puisque nos grands-mères étaient trop lointaines, trop étrangères, mes frères et moi avions, sans le savoir, adopté une mémère.C'est comme ça qu'on nous la présentait. "Va demander du sel à Mémère" "Va voir si Mémère n'a besoin de rien" "Emmène ce plat chez Mémère"Elle était pauvre. Comme nous. C'était sans doute la raison pour laquelle elle n'avait pas de prénom.Elle était étrangère. Comme nous. Et comme tous les êtres vivants du quartier. Les plus proches Français reposaient au cimetière.C'était ainsi.... [Lire la suite]
Posté par Claudio Orlando à 00:01 - - Commentaires [12] - Permalien [#]